Société Française de Dermatologie (SFD)
Appel à cas
Réservé aux professionnels de santé
Covac-skin
Caractérisation des réactions cutanées retardées survenues au décours du vaccin Covid
Appel à cas - COVAC-SKIN - Réservé aux professionnels de santé
point d'étape au 05 juillet 2021
Chers amis,
Le 07 juin dernier, la Société Française de Dermatologie lançait un appel à cas national auprès des dermatologues afin de recueillir les réactions cutanées retardées survenant au décours des vaccinations anti-COVID. Nous tenions donc à vous donner quelques nouvelles de COVAC-SKIN, à un mois du début des inclusions.
Nous vous remercions tout d’abord de votre participation avec à ce jour 69 fiches reçues. Il s’agit de 43 femmes et 26 hommes, d’âge moyen 60 ans (29 à 88 ans), sans antécédent d’atopie pour 82%, ni antécédent d’allergie. Près de 30% rapportent une dermatose antérieure connue.
Les vaccins concernés sont principalement les vaccins ARN (68% Pfizer et 16% Moderna) devant le vaccin adénovirus Astrazeneca.
La plupart des réactions rapportées font suite à la première injection de vaccin (78%). Le délai moyen d’apparition est de 5 jours. Pour 30% des cas il s’agit d’une réaction au site d’injection, pour 87% une réaction généralisée (certains patients ayant les deux formes).
Comme déjà décrit dans la littérature, pour les réactions généralisées, il s'agit d'urticaires/angio-œdèmes (25%) et d'exanthèmes maculo-papuleux (15%). À ce jour nous n’avons pas reçu de signalement de réaction aux produits de comblement et avons eu cinq réactions de type livedo, purpura vasculaire ou engelures. Enfin, des réactions « autres » très diverses ont été signalées (un tiers des fiches) : PEAG, syndrome de Sweet, érythème noueux, érythème polymorphe, éruption bulleuse, prurigo… Ou des exacerbations d'une dermatose.
Le délai moyen de guérison est de 14 jours avec dans 58% une guérison spontanée.
En pratique
Cette étude est réalisée dans le cadre du soin, sur la base du volontariat des dermatologues, hospitaliers ou libéraux, ayant des patients en consultation présentant des réactions cutanées dans les jours suivant l’injection du vaccin anti-COVID (tout type de vaccin) sur le site d’injection ou à distance du site d’injection.

Pour déclarer un cas, après en avoir informé votre patient et lui avoir remis : la fiche de non-opposition (ne pas nous l’envoyer), vous remplissez la fiche de recueil et l’adressez par e-mail à « covacskin@sfdermato.com ».

→ Si le patient est revu pour évaluer l’évolution des lésions cutanées ou à l’occasion de la dose suivante de vaccin, dans le cadre du soin, les données évolutives seront alors précisées et ré-adressées en renvoyant la fiche initiale complétée sur la même adresse générique.
→ S’il s’agit d’une réaction cutanée différente de la première, il vous sera demandé de remplir une deuxième fiche.

Nous vous rappelons l’intérêt de nous préciser la date de résolution et la tolérance de la deuxième injection (en cas de réaction identique, reprendre votre fiche initiale, en cas de réaction autre remplir une deuxième fiche). Merci de préciser dans le mail vos nom/prénom et pour le patient son mois et son année de naissance afin d’éviter les doublons. Pour les prochaines déclarations, merci de vérifier que vous avez bien téléchargé la dernière version de la fiche COVAC-SKIN.

Aucun prélèvement complémentaire n’est demandé de manière systématique. Si des photographies (non obligatoires) sont prises par vous dans le cadre du soin courant, un accord d’utilisation éventuelle des photographies pour l’étude sera signé par le patient mais vous n’aurez pas à nous les envoyer à ce stade.

Cette étude permettra la caractérisation séméiologique de ces réactions cutanées, leur délai par rapport à l’injection du vaccin, l’évolution dans les jours suivants et la récidive lors de la seconde injection. L’analyse tiendra compte du type de vaccin utilisé et de l’impact éventuel de pathologies associées. Ce travail national mené par la SFD permettra d’avoir une cohorte significative pour décrire les réactions cutanées suite au vaccin anti-COVID afin de proposer un algorithme de prise en charge aux dermatologues prenant en charge les patients vaccinés et ayant présenté une réaction locale ou généralisée suite à l’injection de ce vaccin.

Enfin, sans qu’aucun travail supplémentaire ne vous soit demandé, les cas signalés seront transmis aux centres de pharmacovigilance, en fonction de la zone géographique de votre lieu d'exercice, par les deux membres du comité de pilotage appartenant aux centres de pharmacovigilance.

Nous vous remercions par avance et dans l’attente de vos futures fiches, nous vous souhaitons un bel été.

L'équipe COVAC-SKIN.
Téléchargement de documents
L'équipe covac-skin
L’étude est coordonnée par le Dr Brigitte MILPIED (CHU de Bordeaux et Présidente du FISARD).
Le comité de pilotage est constitué des personnes suivantes représentantes de la SFD et de la pharmacovigilance :
▪ Pr Annick BARBAUD (vice-Présidente du FISARD).
▪ Pr Marie BEYLOT-BARRY (past-Présidente de la SFD).
▪ Pr Olivier CHOSIDOW (Président du GRIDIST).
▪ Dr Anne-Sophie DARRIGADE (membre du FISARD).
▪ Pr Nicolas DUPIN (Président de la SFD et membre du GRIDIST).
▪ Dr Bénédicte LEBRUN-VIGNES (pharmacovigilance, membre du FISARD).
▪ Dr Paola SANCHEZ-PENA (pharmacovigilance, membre du FISARD).
▪ Pr Angèle SORIA (membre du FISARD).
▪ Dr Nicolas VIGNIER, infectiologue (membre de la SPILF).
L’étude a été déclarée à la CNIL et a reçu l’avis favorable du comité d’éthique du CHU de Bordeaux (AAP 2021-17).
Suivez la SFD sur les réseaux sociaux !
facebook twitter linkedin 
Société Française de Dermatologie (SFD)
Société Française de Dermatologie (SFD)
Maison de la Dermatologie - 10 cité Malesherbes - 75009 Paris - France
Tél. : +33(0)1 43 27 01 56 - Fax : +33(0)1 43 27 01 86
E-mail : secretariat@sfdermato.com
sfdermato.org - dermato-info.fr - dermato-recherche.org