Actualités - COVID-19

Recommandations

Arrêts de travail pour les patients à risque

Appel à cas – COVIDSKIN

Essai clinique européen Discovery coordonné par l’INSERM

Hydroxychloroquine (Plaquenil®)

Consortium REACTing

L’INSERM a mis en place au travers du consortium REACTing (REsearch and ACTion targeting emerging infectious diseases) dans le cadre du protocole international ISARIC (International Severe Acute Respiratory and Emerging Infection Consortium) et en lien avec l’OMS la cohorte française COVID-19.

Cette cohorte doit permettre de capturer les données cliniques, virologiques des cas COVID-19 qui vont être hospitalisés dans les structures possédant un CIC ou une URC et de caractériser les réponses de l’hôte à l’infection et aux thérapies proposées. Cette cohorte comportera un volet spécifique permettant de recueillir prospectivement des données essentielles chez les malades immunodéprimés, notamment ceux recevant un traitement immunosuppresseur pour une maladie auto-immune ou auto-inflammatoire.

Toutefois, un nombre conséquent de patients sera pris en charge dans des structures ne disposant pas de moyens de recherche clinique, et une majorité ne sera même pas hospitalisée, espérons-le ! Les données de ces patients pourront être collectées à votre initiative au moyen d’une fiche de recueil d’observation développée par le CRI en lien avec plusieurs sociétés savantes.

Aussi, en collaboration, avec la FAI2R, la SFR, la SNFMI et la SOFREMIP, le CRI a construit une fiche de recueil d’observation d’infection par le COVID-19 chez nos patients atteints de maladies auto-immunes ou auto inflammatoires. Les dispositions légales pour ce type de recueil ont été entreprises. Une simple non-opposition au recueil des données est nécessaire.

Pour rendre cette démarche pertinente, il est nécessaire que l’ensemble de notre communauté participe au projet et que soient collectés de la manière la plus exhaustive possible les cas identifiés, qu’ils soient vu au cabinet de rhumatologie ou en milieu hospitalier. Il sera toujours possible d’éliminer les doublons avec le projet REacting. Les données seront étudiées au fil de l’eau grâce à l’aide de la filière FAI2R, avec l’ambition de pouvoir nous informer collectivement et rapidement sur d’éventuelles alertes, ou des notions rassurantes.

Après avoir été complétée cette dernière doit être renvoyée sur l’adresse email suivante : covid19.fai2r@chru-lille.fr

French Covid-19 Cohort (Projet Reacting) et fiche de recueil d'information d'infection

Informations gouvernementales

Mise à jour le jeudi 26/03/2020.

En application de l’état d’urgence sanitaire, les déplacements sont interdits sauf dans les cas suivants et uniquement à condition d'être munis d'une attestation pour :

  • Déplacements entre le domicile et le lieu d’exercice de l’activité professionnelle, lorsqu’ils sont indispensables à l’exercice d’activités ne pouvant être organisées sous forme de télétravail ou déplacements professionnels ne pouvant être différés.
  • Déplacements pour effectuer des achats de fournitures nécessaires à l’activité professionnelle et des achats de première nécessité[1] dans des établissements dont les activités demeurent autorisées.
  • Consultations et soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être différés  ; soin des patients atteints d'une affection de longue durée.
  • Déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables ou la garde d’enfants.
  • Déplacements brefs, dans la limite d'une heure quotidienne et dans un rayon maximal d'un kilomètre autour du domicile, liés soit à l'activité physique individuelle des personnes, à l'exclusion de toute pratique sportive collective et de toute proximité avec d'autres personnes, soit à la promenade avec les seules personnes regroupées dans un même domicile, soit aux besoins des animaux de compagnie.
  • Convocation judiciaire ou administrative.
  • Participation à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative.

[1] Y compris les acquisitions à titre gratuit (distribution de denrées alimentaires…) et les déplacements liés à la perception de prestations sociales et au retrait d’espèce

Les deux documents nécessaires pour circuler sont disponibles :

Les infractions à ces règles seront sanctionnées d'une amende de 135 euros avec une possible majoration à 375 euros et 1 500 euros en cas de récidive. En cas de doute sur ces restrictions de déplacement, vous pouvez consulter les questions / réponses en cliquant ici.

Attention à vos données personnelles, n'utilisez pas de support numérique pour vos attestations. Seuls le document officiel  du ministère de l'Intérieur ou une attestation sur l'honneur sur papier libre peuvent être utilisés comme justificatifs.

Wiley Online Library

Accès gratuit à plus de 5 000 articles liés au COVID-19 sur Wiley Online Library, afin de soutenir les efforts à travers le monde en matière de diagnostic, de traitement et de prévention du virus.

Accès gratuit à plus de 5 000 articles liés au COVID-19 sur Wiley Online Library

Patients sous immunosuppresseurs et biothérapies

L’évolution de l’épidémie COVID-19 peut conduire certains de nos patients sous traitements immunosuppresseurs à nous interroger sur un possible sur-risque, sur la pertinence de l’arrêt de leur traitement et sur les mesures préventives à mettre en place.

Lire le courrier adressé le 4 mars par plusieurs sociétés savantes dont la SFD et le GrPSo au Directeur général de la Santé sur le risque d’arrêt non encadré des traitements, pouvant entraîner une poussée de leur pathologie et l’importance d'une discussion au cas par cas, selon la pathologie traitée et sa sévérité, tout en respectant bien sûr les consignes habituelles de vigilance et de prévention en cas de risque de contact ou de signes cliniques.

Pour les malades traités par corticoïdes, immunosuppresseurs (azathioprine, methotrexate, inhibiteurs de JAK), biothérapies pour des maladies intestinales, dermatologiques, rhumatologiques ou auto-immunes.

Actualités SFD #COVID-19

Étant données les mesures de prévention, de confinement et de limitation des déplacements demandées par le gouvernement, la Maison de la Dermatologie est désormais fermée au public. Toutes les réunions qui y étaient prévues sont annulées jusqu’à nouvel ordre.
Les activités et le fonctionnement de la SFD continuent cependant à être assurés et nous restons bien sûr joignables.

L’évolution de l’épidémie a conduit plusieurs organisateurs à annuler ou à reporter plusieurs réunions ou congrès en Dermatologie :

Haut
du Site